COMMENTAIRES SUR LES MARCHES

Rester actif avec les obligations

Quels rôles les obligations jouent-elles encore (le cas échéant) dans un portefeuille multiactifs? Prenez le temps de prendre connaissance de nos réponses.

08.03.2021 - Scott Guitard, vice-pr�©sident et gestionnaire de portefeuille

Dans le contexte actuel, marqué par la faiblesse des taux de rendement des actifs à revenu fixe, les investisseurs veulent savoir, à juste titre : quels rôles les obligations jouent-elles encore (le cas échéant) dans mon portefeuille multiactifs? Scott Guitard, vice-président principal et gestionnaire de portefeuille, partage son point de vue sur la situation actuelle et sur les enjeux de l’heure liés à la gestion de portefeuilles de titres à revenu fixe.

Q : Selon vous, quels rôles les obligations jouent-elles dans un portefeuille?

Scott Guitard : Traditionnellement, les obligations ont joué deux rôles. Le premier consiste à préserver le capital et à servir de protection contre le risque lié aux actions, généralement au moyen d’une exposition aux obligations d’État. Le second vise à procurer un revenu prévisible et/ou à faire croître les rendements, habituellement au moyen d’une exposition aux obligations de catégorie investissement de haute qualité et d’une gestion active.

Ces jours-ci, je remarque que les obligations, les obligations d’État en particulier, soulèvent des inquiétudes quant à leur capacité à préserver le capital, d’autant plus que le coût lié à leur détention a augmenté.

Q : Pouvez-vous développer votre pensée?

Scott Guitard : Pour de nombreux marchés d’obligations d’État, une hausse des taux se traduit par des rendements faibles, voire négatifs. Selon moi, beaucoup d’investisseurs voient d’un mauvais œil la possibilité que les taux augmentent. Or, nous ne prévoyons pas de hausse dramatique des taux dans un avenir rapproché. Les mesures mises en place par les banques centrales pendant la COVID-19 devraient être maintenues plus longtemps que nous l’avions prévu initialement. Au nombre de ces mesures, mentionnons des taux d’intérêt faibles à long terme, le maintien de mesures d’assouplissement quantitatif, et la possibilité de mettre en place des régimes axés sur un taux d’inflation cible plus flexibles. Bref, le contexte de rendement des obligations posera des défis, mais ceux-ci ne sont en rien insurmontables.

Si les taux de rendement des obligations d’État augmentent pour les bonnes raisons — l’accélération de la croissance, la normalisation de l’inflation, de meilleures perspectives économiques — certains segments du marché obligataire pourraient éprouver des difficultés, mais votre portefeuille pourrait en profiter. D’autres actifs peuvent combler le manque à gagner attribuable aux obligations d’État des marchés développés. À titre d’exemple, une combinaison d’actions et d’obligations à 60/40 ou même à 80/20 peut dégager un rendement positif dans une telle conjoncture.

Q : Comment gérez-vous les portefeuilles de titres à revenu fixe ces jours-ci?

Scott Guitard : Nous continuons de détenir certaines obligations d’État; or, nous gérons ces actifs de façon active et faisons preuve de perspicacité. Comme en témoigne notre stratégie de la répartition de l’actif présentée à la page quatre, nous sous-pondérons les obligations d’État et privilégions les fonds sous-jacents, lesquels détiennent des obligations à duration plus courte et à rendement initial plus élevé émises par des sociétés de grande qualité. Cette approche ouvre la porte à un rendement global potentiellement plus élevé et à une sensibilité moindre aux variations des taux d’intérêt.

L’heure n’est pas à la complaisance pour ce qui est de votre portefeuille de titres à revenu fixe. De notre point de vue privilégié, nos gestionnaires sous-jacents positionnent activement les obligations en fonction des secteurs, de la qualité, de la courbe des taux, de la duration, des taux de change, des régions et des sociétés émettrices. Tous ces facteurs jouent un rôle important dans l’optimisation des perspectives de rendement et permettent de tirer profit des caractéristiques de couverture que sont censés procurer les titres à revenu fixe. L’époque où l’on achetait et conservait passivement des actifs à revenu fixe est révolue. Or, le rôle d’un portefeuille obligataire géré activement et habilement demeure important.

Prenez le temps de consulter votre conseiller ou votre gestionnaire de portefeuille afin de discuter de la composition de votre portefeuille de titres à revenu fixe.

COMMENTAIRES SUR LES MARCHES

L’expérience du commerce de détail hybride aujourd’hui

08.03.2021 Clement Chan, Gestionnaire de portefeuille

Alors que magasins rouvrent leurs portes, les sociétés de commerce de détail ayant pignon sur rue se transforment non seulement pour survivre.

L’expérience du commerce de détail hybride aujourd’huiPROCHAINE PUBLICATION

COMMENTAIRES SUR LES MARCHES

Les mythes concernant les fiducies

08.03.2021 Thomas E. Junkin, premier vice-pr�©sident, Services de fiducie personnelle et Exploitation

Nous mettons en évidence des vérités qui sont quelquefois perdues dans les nouvelles populaires.

Les mythes concernant les fiduciesPUBLICATION PRÉCÉDENTE