COMMENTAIRES SUR LES MARCHES

Composer avec la volatilité

La pandémie de COVID-19 a entraîné des changements à l’échelle mondiale, et l’histoire nous enseigne que des erreurs surviennent durant de telles transitions.

11.03.2020 - Vincent Tonietto, vice-président et gestionnaire de portefeuille

Ce n’est pas l’espèce la plus forte qui survit, ni la plus intelligente, mais bien celle qui s’adapte le mieux aux changements… comme le disait Charles Darwin1.1

Nous avons tous dû nous adapter durant la pandémie de COVID-19 et nousácontinuons de le faire. Les investisseurs ont vu les gouvernements et les banques centrales du monde entier injecter des sommes sans précédent dans leurs économiesFrespectives afin de les relancer. Les entreprises ont dû trouver de nouvelles façons de joindre leurs clients pour survivre et augmenter leur part de marché.

Nous sommes tous étonnés de constater comment les choses étaient avant et comment elles sont maintenant. Il y a aussi beaucoup de questions au sujet de ce qui pourrait devenir plus permanent que nous le pensions au début de la pandémie. Les marchés prennent en compte ce débat. Ils ont récompensé les secteurs et certaines sociétés à mégacapitalisation qui évoluent avec leur époque. Par exemple, quoi que nous en pensions, les marchés disent que le thème de la transformation numérique (réunions virtuelles, télémédecine, etc.) ne risque pas de disparaître bientôt et que les outils numériques seront vraisemblablement encore plus présents dans notre vie future. Nous constatons également que la confiance des investisseurs est soutenue par des mesures de relance monétaire et budgétaire sans précédent.

L’histoire nous a enseigné qu’aucun processus d’adaptation n’est totalement à l’abri des écueils, puisque des erreurs se produisent durant les transitions. À notre avis, les erreurs induisent de la volatilité sur les marchés parce que les investisseurs se rendent compte que certaines tendances sont allées trop loin, que certains risques ont été sous-estimés ou que les incertitudes à venir l’emportent sur l’information actuellement disponible.

Nous savons également que l’automne est toujours associé à la volatilité. Certains des plus importants replis du marché se sont produits durant cette période. Dans le contexte actuel – le risque d’une deuxième vague de COVID-19, les élections aux États-Unis, l’agitation civile, l’incertitude sur le plan géopolitique et un marché en effervescence –, les investisseurs ont raison d’être nerveux.

Investir en période de volatilité

À notre avis, la meilleure façon de traverser cette période sombre est de s’assurer que nos portefeuilles s’y adaptent prudemment. Pour nous, cela signifie que nous devons fonder nos décisions non pas sur la confiance mais bien sur les paramètres fondamentaux des entreprises que nous possédons, tout en gardant un oeil sur les valorisations qui leur sont attribuées sur les marchés. Comme toujours, nous privilégions les sociétés présentant d’excellents bilans, qui continuent de faire preuve de résilience face à la pandémie et à d’autres difficultés majeures.

Revenons à nos observations concernant l’important soutien qu’ont reçu certains titres à mégacapitalisation du secteur des technologies de l’information plus tôt en 2020. De toute évidence, l’adoption accélérée des outils numériques crée de nouvelles occasions de placement. Toutefois, nous croyons également qu’il est imprudent de ne pas tenir compte des principes de base qui expliquent les cours boursiers surévalués ou d’acheter des actions à l’aveuglette. Notre travail consiste à aider à faire en sorte que les portefeuilles ne détiennent pas trop de ces actions lorsque, comme nous l’avons vu en septembre, les investisseurs se tournent vers un autre thème ou facteur comportant plus de risques.

De plus, nous travaillons toujours de façon à être bien positionnés pour tirer avantage des occasions que crée la volatilité. Grâce à notre rigueur, les décisions fondées sur une recherche efficace et l’analyse des paramètres fondamentaux l’emportent toujours sur la confiance.

 

LIRE L'ARTICLE

1. Leon C. Megginson, professeur, sciences sociales, Louisiana State University. Il a présenté la version épurée des idées de Charles Darwin. https://quoteinvestigator.com/2014/05/04..

COMMENTAIRES SUR LES MARCHES

Marchés émergents : gros plan sur des occasions peu familières

11.03.2020

Les perceptions persistantes ne concordent pas toujours avec les nouvelles réalités. Depuis Singapour, Chetan Sehgal présente des options de croissance à long terme...

PUBLICATION PRÉCÉDENTE