COMMENTAIRES SUR LES MARCHES

Les répercussions des élections américaines

Les résultats des élections américaines et l’investiture du président Biden ont retenu l’attention de la planète et, tandis que la nouvelle administration se met au travail, nous examinons leurs possibles répercussions sur les marchés financiers.

01.29.2021 - Vincent Tonietto, vice-pr�©sident et gestionnaire de portefeuille

Il ne fait aucun doute que les élections américaines de novembre dernier furent remplies de rebondissements et d’incertitude. Malgré cela, l’identité du prochain locataire de la Maison-Blanche et du parti qui aura le contrôle du Sénat et de la Chambre des représentants es maintenant connue.

Les marchés financiers ont accueilli ces résultats avec soulagement, car ils ont permis d’écarter certains scénarios. Les victoires du parti démocrate au deuxième tour en Géorgie lui ont permis d’obtenir une très mince majorité au Sénat. Nous sommes d’avis que l’issue des présidentielles aura un effet ni positif ni négatif sur les marchés. Nous anticipons une augmentation de l’impôt des sociétés, le versement d’une aide directe aux ménages dans le cadre des programmes de relance et une probabilité accrue d’une mise en oeuvre de politiques reflationnistes.

Nous sommes aussi d’avis que les décisions du gouvernement Biden auront des répercussions au Canada. Toutefois, leur ampleur dépendra d’un certain nombre de facteurs. Par exemple, le prolongement aux États-Unis de l’oléoduc Keystone XL et d’autres infrastructures pour les combustibles fossiles est peu probable vu la « révolution des énergies propres » que propose M. Biden[1]. En outre, le secteur américain des technologies propres va recevoir un important soutien de l’État, qui pourrait intensifier la concurrence à laquelle les sociétés canadiennes sont confrontées. Seul l’avenir nous dira si ce nouveau chapitre dans les relations canadoaméricaines mènera à la survie du projet Keystone XL ou à des occasions pour les secteurs des mines et des énergies propres au Canada. Gérer la transition énergétique du Canada tout en soutenant la croissance économique du pays sera difficile en raison de l’apport encore appréciable des combustibles fossiles à l’économie.

Les marchés financiers sont d’avis que la nomination de Janet Yellen, ancienne présidente de la Réserve fédérale américaine, au poste de secrétaire du Trésor envoie un signal fort que le président Biden a l’intention de déployer des mesures budgétaires extraordinaires pour stimuler la reprise. Depuis le début de la pandémie de COVID-19, la Réserve fédérale et d’autres grandes banques centrales ont clairement signifié leur intention de maintenir leurs politiques expansionnistes sur une période prolongée. Les marchés ont salué la nomination de Mme Yellen, car elle pourra tirer parti de son expérience à la Réserve fédérale dans son travail de coordination des politiques budgétaire et monétaire avec les élus du Congrès.

Les investisseurs s’attendent à ce que les gouvernements et les banques centrales engagent au cours des années à venir d’importantes dépenses pour stimuler la croissance économique, car celle-ci demeure prioritaire. Ces dernières semaines, les taux d’intérêt à long terme ont augmenté à mesure que les marchés boursiers atteignaient de nouveaux sommets attribuables aux valorisations excessives dans certains segments du marché. Bien que nous sommes tous impatients de voir la fin de cette pandémie, nous savons que les transitions ne se font jamais sans revers et que les effets à long terme de cette crise sont encore inconnus. C’est pourquoi nous devons continuer de nous appuyer sur les données fondamentales et d’appliquer notre approche rigoureuse pour prendre des décisions de placement.

 

  1. « The Biden Plan for a Clean Energy Revolution and Environmental Justice », https://joebiden.com/climate-plan.

COMMENTAIRES SUR LES MARCHES

Planifier pour vieillir chez soi

01.29.2021 Thomas E. Junkin, premier vice-pr�©sident, Services de fiducie personnelle et Exploitation

Les statistiques montrent ce qui nous savons tous : tout le monde veut vieillir à la maison. Nous examinons franchement la question en commençant par souligner les occasions et les défis réalistes liés au fait de vivre longtemps et en bonne santé chez soi.

Planifier pour vieillir chez soiPROCHAINE PUBLICATION

COMMENTAIRES SUR LES MARCHES

Composer avec la volatilité

11.03.2020 Vincent Tonietto, vice-président et gestionnaire de portefeuille

La pandémie de COVID-19 a entraîné des changements à l’échelle mondiale, et l’histoire nous enseigne que des erreurs surviennent durant de telles transitions.

Composer avec la volatilitéPUBLICATION PRÉCÉDENTE